Actualités

Et vous, que faites-vous avec ORTIF ?

ORTIF, l'Outil Régional de Télémédecine élargit ses usages : Télésuivi insuffisance cardiaque et chirurgie ambulatoire pour nos adhérents, Télémédecine pour le GHT, ou encore Permanence des soins, Téléstaffs, découvrez les tous !

 

Des usages multipliés par 2 depuis l'année dernière

 

prise en charges patients ORTIF 16 873 patients ont été pris en charge avec ORTIF entre le 1er janvier et le 31 mai 2017. C'est deux fois plus que sur la même période l’année dernière ce qui fait d'ORTIF l’une des principales plateformes régionales en termes d’usages. 

 

Les usages couvrent aussi bien des activités de télémédecine que des activités d’échange à des fins d’expertises.

 

Les activités d'échange à fins d'expertise couvrent des demandes d’avis hors contexte de télémédecine, des transferts d'images pour la préparation de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), des réunions de téléstaff entre plusieurs établissements d’un même GHT, des transferts d’images pour la régulation des greffes, des transferts d’EEG et de la permanence des soins au sein d’un GHT. Ces activités hors télémédecine représentent  plus de 40 % des usages ORTIF. Parmi elles la permanence des soins radiologique au sein d’un GHT représente 11% des usages ORTIF.

 

 

 

Une grande diversité d'usages, de profils utilisateurs et d’adhérents

 

ORTIF est ainsi devenu incontournable à toutes les étapes du parcours du patient : prise en charge en urgence, en programmé, dépistage organisé, suivi et accompagnement des patients.

La diversité des usages d’ORTIF s’illustre au travers :

 

> des spécialités et filières de prises en charges : neurochirurgie, neurologie, oncologie, radiologie, ophtalmologie, dermatologie, cardiologie, pédiatrie, hépato gastro,  pneumologie, néonatalogie…

 

> des profils des 5000 utilisateurs : médecins, chirurgiens et paramédicaux

 

> des 181 abonnés à la solution: structures privées et publiques, établissements sanitaires et médico sociaux, centres de premier recours, structures associatives, réseaux de santé

 

> du type de collaborations mises en place : au sein d’un GHT ou d’un territoire,  à l’échelle régionale ou nationale

 

  

 

 

 

Mise en œuvre des échanges nationaux avec ORTIF

 

ORTIF est la 1ère plateforme régionale qui a mis en place depuis 2016 des échanges inter régionaux de télédossiers et d'imagerie médicale. Ainsi, les établissements du réseau ORTIF échangent désormais avec des établissements dans toute la France.

Cette activité représente 8% des échanges qui se déclinent en  usages de télémédecine (neurochirurgie, prise en charge AVC) et en transferts d’images (régulation des greffes avec l’agence de biomédecine, Réseau Oncopédiatrie)

 

 

 

 

 

De nouveaux usages à l'initiative des professionnels de santé

 

Bon nombre des nouveaux usages ORTIF ont été mis en place par les utilisateurs qui se sont organisés pour mener à bien de nouvelles activités afin notamment d’améliorer la fluidité, éviter les points de rupture du parcours patient et renforcer l’organisation de la filière de prise en charge.

 

«  Nous sommes en train de mettre en place nos RCP d'urologie et d'ORL avec la visio ORTIF au sein de notre GHT.  Les premiers tests ont été convaincants. Cela devrait nous permettre de nous rencontrer sans nous déplacer et ainsi économiser un temps médical précieux. » 
Dr Michel Cymbalista, Radiologue, Hôpital de Montfermeil

 

 

« Nous avons mis en place une activité de téléexpertise en ophtalmologie avec le CH de Versailles, ORTIF étant déjà déployé sur l’établissement, nous avons pu très facilement développer cette nouvelle activité en autonomie »
Marie-Françoise GOURIN, DSI Hôpital de Rambouillet

 

 

« Avec la solution collaborative de visio et d’imagerie ORTIF, nous organisons une réunion toutes les semaines, intitulée « l’image neurovasculaire de la semaine », avec plusieurs établissements de la grande couronne connectés également au même moment à ORTIF. Au-delà de l’aspect pédagogique cela renforce nos modes de fonctionnement au sein de notre territoire pour notre filière neurovasculaire.»
Pr Didier Smadja, Neurologue, Chef de service, CHSF

 

 

Perspectives 2017 pour ORTIF

 

> 25 centres de santé rejoignent le réseau ORTIF au travers de la migration OPHDIAT et DITEROP, projets de dépistage de la rétinopathie diabétique. Les usages ont démarrés sur ORTIF début juin avec déjà 238 patients pris en charge.

 

> Plusieurs dizaines d’EHPAD s’engagent dans ORTIF notamment avec la migration des usages TELEGERIA sur ORTIF et l’arrivée de GERIATRIX pour la prise en charge des personnes âgées.

 

> De nouveaux usages autour du dépistage buccodentaire se mettent en place pour la prise en charge des personnes âgées (TLD91) et pour le dépistage en milieu carcéral.

 

> Les personnes détenues bénéficieront également de téléconsultations en anesthésie (TELEANESTHESIE).

 

> La permanence des soins régionale en radiologie interventionnelle (PDS RI) s’organisera dans le courant de l’année.

 

> Les usages en ONCODERMATO, intégrant la médecine libérale débuteront à l’automne 2017.

 

> Enfin la mise en place de dépistages de la gale à destination de l’accueil des migrants s’organise et renforce le rôle d’ORTIF au cœur d’un enjeu de santé publique.

 

 

 

Une offre de Télésuivi vient compléter l'offre existante

 

L’offre de service de Télésuivi, disponible sur smartphone, lancée en 2016 autour des projets Textodrep et Appli Chimio s’étoffe en 2017.

 

logoORTIFtelsur Alors qu’Appli Chimio, application de suivi des effets indésirables des traitements par chimiothérapie orale, a inclus 100 patients en moins de 6 mois, deux nouvelles lignes de service de télésurveillance seront disponibles à l’automne, l'une pour la prise en charge de la chirurgie (ambulatoire et de court séjours) l'autre pour la prise en charge de l'Insuffisance cardiaque.

 

 

 

Vers la mobilité avec l’application mobile

 

  

 

En 2017, l’expérience utilisateur sera améliorée grâce à la mise en place d’un accès direct aux télédossiers et/ou aux examens d’imagerie et à la mise en place d’un nouveau protocole de transport afin d’optimiser le transfert d’imagerie médicale (gain de temps du transfert estimé jusqu’à 30%).

 

Enfin, avec l’appui financier de l’Union Européenne dans le cadre du fonds FEDER opéré par le Conseil Régional et de l’ARS Ile-de-France, ORTIF pour la téléexpertise et la  téléconsultation se dote d'une application mobile sur smartphone pour ses utilisateurs. Elle sera disponible à l'automne pour les usages de dermatologie et oncodermatologie, puis sera étendue à la demande d’avis spécialisé en fin d'année.

 

 

Vous êtes ?
Vous avez besoin ?
Tous nos projets
››