Projets

C'est quoi ?

 

Terr-eSanté est une solution numérique dont l’objectif est de faciliter la prise en charge coordonnée des patients en fluidifiant le partage d’informations entre professionnels de santé ou du secteur médico-social.

 


 

COVID-19 - Terr-eSanté

 

Plaquette Professionnels de santé :

Téléchargez ici la plaquette Terr-eSanté destinée aux Professionnel de Santé ici afin de savoir comment suivre vos patients à domicile

 

Plaquette patients

Téléchargez ici la plaquette destinée aux patients pour leur expliquer comment utiliser Terr-eSanté depuis leur domicile

 

Plaquette surveillance

 

Téléchargez ici la plaquette "mode d'emploi" des gestes de surveillance (réalisée par le CH d'Argenteuil)

 

 


 

 RÉALISATIONS 2018 

 

L’année 2018 a été marquée par la fin de la phase pilote. SESAN entame le virage vers l’industrialisation des déploiements dans le cadre de la généralisation de la solution, en parallèle de la participation à l’amorçage des premiers travaux autour des e-Parcours. Ces travaux se sont déclinés sur plusieurs axes :

 

 

- Développements de la solution tant sur le plan fonctionnel que sur le plan de la connectivité avec d’autres composants de système d’information (volet interopérabilité) :
• Mise en oeuvre de la première phase d’outillage des structures d’appui 
• Mise en oeuvre des premières fonctionnalités autour des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire et du Dossier Communicant en Cancérologie
• Construction de la première phase des applications mobiles professionnelle et patient 
• Pilotage du développement de 34 flux d’interopérabilité vers des solutions tierces
• Déploiement de 10 nouveaux flux d’interopérabilité entre Terr-eSanté et des solutions tierces
• Cadrage des besoins des acteurs terrain afin d’alimenter les évolutions de la roadmap 2019
• Travail avec la Bourgogne-Franche Compté pour la réalisation du dossier médico-social (notamment module Outil d'évaluation multidimensionnelle des gestionnaires de cas MAIA)

 

 

- Adaptation de l’organisation des ressources SESAN afin de préparer et accompagner la montée en charge de la solution au niveau régional

 

- Sécurisation des usages et utilisateurs des sevices offerts par Terr-eSanté notamment par la prise en compte du nouvel environnement réglementaire

 

 

 

 

 PERSPECTIVES 2019 

 

Les enjeux de l’année 2019 en termes de déploiement sont multiples et s’articulent avec la stratégie régionale e-Parcours sur les territoires. Par ailleurs, plusieurs thématiques font l’objet de développements conséquents, en vue de la généralisation
de la solution aux territoires identifiés par les instances régionales (ARS, comités territoriaux, acteurs sponsors, …). Pour ce faire, SESAN a consolidé sa nouvelle organisation afin de répondre aux enjeux identifiés et qui se déclinent comme suit :
- Pilotage des travaux de maîtrise d’oeuvre en lien avec les évolutions de la solution
- Accompagnement des professionnels de santé et du médico-social dans le cadre des déploiements et des mises en oeuvre des usages, en lien avec la gouvernance e-Parcours
- Appui aux réflexions autour des e-Parcours. 

 

 

Ainsi, l’année 2019 sera dédiée à la mise en oeuvre d’évolutions fonctionnelles majeures, ainsi que leurs déploiements pour les volets ci-dessous :
• DCC* (Dossier Communicant en Cancérologie) 
Les évolutions permettront de consolider les usages actuels en mettant en oeuvre plusieurs améliorations, et d’élargir le périmètre des spécialités couvertes par la solution. Dans le cadre de ces travaux autour du DCC, il sera nécessaire durant l’année 2019 de poursuivre l’accompagnement des acteurs impliqués, notamment d’Oncorif (Réseau Régional de Cancérologie Île-de-France). Cet accompagnement couvrira tant la co-construction des tests et l’évaluation des fiches RCP (Réunions de Concertation Pluridisciplinaire), que l’élargissementdu domaine fonctionnel à d’autres spécialités. SESAN accompagnera également les sites pilotes dans leur appropriation des nouvelles fiches et dans l’animation des retours liés aux premiers usages. Trois sites pilotes (Grand Hôpital de l’Est Francilien, Groupement Hospitalier Eaubonne – Montmorency, Hôpital privé des Peupliers) seront accompagnés dans les usages. La généralisation du déploiement aux autres Centre de Coordination en Cancérologie 3C débutera le quatrième trimestre, avec une cible de trois à quatre 3C pour l’année 2019. 

 

* DCC : Le projet Dossier Communicant de Cancérologie, issu du Plan cancer 2003-2007, est lancé en 2004 avec quatre expérimentations régionales.
En 2006, à la suite de ces expérimentations, un cahier des charges est rédigé pour la généralisation de ce dossier. En pratique, les données médicales du DCC doivent être hébergées, soit au niveau régional au moyen de plateformes, soit par les éditeurs.
Le dossier communicant de cancérologie doit permettre aux professionnels de santé :
• d’échanger des données médicales telles que les fiches de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), les comptes rendus opératoires, les comptes rendus anatomopathologiques via la télé-imagerie, les téléconférences, visioconférences…
• de gérer les outils et les services nécessaires à l’activité de cancérologie : annuaires des RCP, gestion informatisée des RCP, élaboration du Plan Personnalisé de Soins (PPS), accès aux recommandations de pratique clinique et aux registres des essais cliniques.

 

• SI DAC* (Dispositif d’Appui à la Coordination) 
Ce volet couvre deux domaines de travaux. D’une part, animation et pilotage des travaux de développements en lien avec les acteurs de terrain et les industriels concernés, et d’autre part déploiements auprès des structures concernées. Par ailleurs, la mise en production de la brique métier des dispositifs d’appui à la coordination nécessitera une démarche pilote avec un accompagnement particulier des premiers sites. Le démarrage de l’accompagnement des premiers sites (quatre à six) est prévu pour le second semestre 2019.

 

* DAC : La loi du 26 janvier 2016 de Modernisation de notre Système de Santé (LMSS) précise que face à un patient en situation dite complexe, le médecin traitant peut avoir besoin d’un appui à la coordination, renforcant sa place de pivot du parcours de santé coordonné des patients (notion instaurée par la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients (HPST), à la santé et aux territoires).
Les DAC sont des structures dont la mission principale est d’assurer la coordination territoriale d'appui et dont le service principal est un soutien des professionnels en cas de situation complexe, autour du médecin traitant. Ils sont principalement représentés par les réseaux de santé, les dispositifs MAIA (Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie), et les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC).

 

• Mobilité
L’évolution des outils dédiés à la mobilité est prévue courant 2019. Elle se traduira par une profonde refonte des outils actuels, et un enrichissement conséquent des fonctionnalités offertes aux utilisateurs professionnels. Ce développement s’inscrit dans une logique de facilitation des usages et prise en compte des contextes particuliers d’exercice de certains professionnels. Ces travaux seront menés dans une logique de participation active des utilisateurs dans un modèle « agile ». SESAN assurera le pilotage de l’ensemble des travaux, ainsi que la qualification de la solution avant sa mise à disposition auprès des professionnels de santé.

 

• Interopérabilité (déploiement)
Dans le contexte de Terr-eSanté, l’interopérabilité consiste en la mise en place de flux d’échanges de données de santé ou d’interaction applicative (appel contextuel) entre les applications métiers des professionnels de santé et le service Terr-eSanté. Les enjeux de ces intégrations sont : 
- Permettre au professionnel d’accéder de manière simple et intuitive aux informations disponibles dans Terr-eSanté afin d’optimiser la prise en charge patient
- Permettre au professionnel de santé de participer à l’alimentation des dossiers Terr-eSanté des patients pris en charge afin de faciliter la coordination des soins des patients.
Avec le développement de 34 flux d’interopérabilité vers des solutions tierces en 2018, SESAN prévoit, en 2019, de poursuivre le travail d’intégration avec les éditeurs présents sur les établissements et structures des territoires e-Parcours et de gérer les évolutions prioritaires. Afin d’industrialiser et faciliter les prochaines intégrations, il est par ailleurs prévu de mettre en place une plateforme de tests d’interfaces pour rendre les éditeurs et établissements autonomes dans le développement et la mise au point de leurs interfaces.

 

• Traitement de données
Avec la création en 2018 de son département de Traitement de l’Information, SESAN prévoit en 2019 la mise en place d’un reporting périodique. Son but sera de permettre un suivi régulier des usages et le déploiement de la solution Terr-eSanté en IDF. L’automatisation de ce processus et la mise à disposition des indicateurs à différentes échelles géographiques (communes, territoires, départements, région) constitueront des étapes clefs. L’année 2019 sera également marquée par la mise à disposition de tableaux de bords d’activité et de résultats à destination des structures et professionnels de santé utilisant la solution Terr-eSanté.

 

• Enrichissement du dispositif d’accompagnement (eLearning) 
En appui aux enjeux de déploiement, l’année 2019 sera marquée par la mise en oeuvre des conditions nécessaires à l’industrialisation en s’appuyant notamment sur un dispositif digital de formation en ligne. En effet, le nombre et la diversité des profils des utilisateurs nécessitent la mise en place de nouvelles méthodes de formation : le digital apporte des solutions. SESAN souhaite donc mettre à disposition de ses utilisateurs un dispositif complet de formation digitale permettant d’optimiser la formation en adéquation aux besoins des professionnels de santé des territoires. Ce dispositif de formation s’appuie sur l’acquisition, la mise oeuvre et l’exploitation d’un ensemble d’outils de formation digitale, construit autour du site de eLearning : https://formation.sesan.fr.

 

• Capitaliser sur les expérimentations PAERPA
Au regard du succès des solutions PPS* et LISA**, les services fonctionnels sont en cours de développement et d’intégration sur la plateforme Terr-eSanté afin d’être disponibles sur l’ensemble des territoires e-Parcours.

 

* PPS (Plan Personnalisé de Santé) pour les personnes âgées de plus de 75 ans
Le PPS est un plan d’action qui formalise la collaboration entre professionnels de santé autour d’un patient. Cela consiste à identifier les problèmes, les objectifs communs et les actions prioritaires à réaliser. Il est rédigé par le médecin traitant ou un autre professionnel de santé impliqué (pharmacien, infirmier, masseur-kinésithérapeute). SESAN a mis en ligne un outil d’aide à la formalisation d’un PPS, qui peut être envoyé de manière sécurisée aux acteurs chargées de la mise en place des actions de ce plan.

 

** LISA pour l’aide à l’organisation de la prise en charge à domicile LISA est un outil construit en collaboration avec des acteurs du territoire PAERPA (Maison des Aînés et des Aidants, Services de Soins Infirmiers À Domicile - SSIAD, Services d’Aide À Domicile - SAAD, Assistants sociaux hospitaliers…) pour renforcer la coordination entre les différents intervenants du maintien à domicile des personnes âgées.

 

 NOS INTERLOCUTEURS 

 

Pour plus d'informations sur le projet, le site : www.terr-esante.fr se tient à votre disposition

Vous êtes ?
Vous avez besoin ?
Tous nos projets
››